Bien être dans les entreprises

Ouvrez la boite de pandore oeuvrez et bâtissez votre vie sur vos envies!

on

La vie d’un être humain est jalonnée de hauts et de bas. La spiritualité et le travail sur soi pour une meilleure confiance en soi nous poussent jour après jour à vivre pleinement ces instants avec le détachement de celui qui sait qu’au fond, tout cela n’est qu’un jeu, sérieux!

Dans cet article j’expose les problèmes et les doutes auxquels nous faisons tous face un jour ou l’autre. J’accompagne moi-même en Life Coaching des personnes qui traversent ou ont traversé ce genre de difficultés et j’ai donc développé des outils simples qui leur ont permis de passer de l’état de victime passive à celui de créateur d’une vie au jour le jour riche d’action. Je vous donne ici des clefs puissantes qui, je le souhaite sincèrement, vous aideront à reprendre confiance en vous, en votre puissance intérieure et à retrouver votre feu sacré et la joie de cheminer.

Il me manque quoi pour être heureux ?

Vous sentez qu’il vous manque quelque-chose. C’est un diplôme, une maison à la campagne, plus d’argent, l’amour,  de considération, de reconnaissance, de nouvelles possibilités ou plus généralement un changement de direction dans votre vie. Mais les paramètres à prendre en compte semblent insurmontables et les détails vous asphyxient. Le courage aussi semble vous manquer lorsque vous envisagez la distance entre vous et la réalisation de votre désir. Quand vous l’imaginez, vous sentez ce projet ou cette nouvelle vie de façon palpable, vous en souriez déjà. Mais chaque fois que vous vous attardez sur les innombrables obstacles qui pourraient se présenter entre vous et votre objectif, votre tête se met à tourner et vous préférez oublier au plus vite. Votre corps pourtant réagit au quart de seconde lorsque vous laissez votre esprit rêver de ces changements. Il frissonne, vous envoie des vagues d’énergie, des centaines de nouvelles idées vous tombent dessus, votre excitation vous empêche de trouver le sommeil. Vous n’y pensez pas tout le temps évidemment, mais lorsque dans votre quotidien le rappel de ce désir croise votre esprit, vous préférez nier, vous raisonner, ne pas souffrir d’un possible échec. « Evitons les risques, on n’a qu’une vie et la mienne n’est pas si mal au fond. »

« Soyons sérieux », ou comment programmer son malheur.

« Soyons sérieux » vous dites-vous pour éloigner ces rêves qui finissent par devenir frustration puis parasite. Le corps à ce moment « prend cher » pour ainsi dire. Il stocke gentiment ce que votre esprit ne souhaite plus ni voir, ni exprimer. Quant à l’idée de passer à la réalisation…n’y pensons même pas.

Que pensiez-vous qu’il arrive à tous ces désirs que vous refoulez ? Qu’ils disparaissent par enchantement pour cesser de vous gêner dans vos affaires quotidiennes ?

Tout d’abord, ces idées, rêves, aspirations, inspirations, désirs, appelez-les comme vous le voulez, agissent pour vous. Ils vous indiquent les voies à choisir pour voguer vers vos plus grands bonheurs. N’imaginez-donc pas qu’ils soient là pour vous narguer ou vous déprimer. Leur résister cela dit vous mènera droit à la dépression.

Ensuite, je le répète, le refus de les regarder les transferts dans différentes parties de votre corps. Ces zones s’alourdissent, ce corps qui s’endurcit, qui semble manquer de mobilité les émotions pourtant à fleur de peau en attendant que vous daigniez y jeter un coup d’œil. Si vous insistez à ne pas prendre conscience de ce qui vous pèse, cela finira par faire mal. Votre corps n’est pas sadique. Pour votre propre bien et la libération d’une information, il chuchote d’abord puis il attend votre décision! Mais si vous refusez d’entendre, il n’a d’autre choix que de hurler. Ces informations stagnantes et cette carapace émotionnelle  dont vous vous êtes affublé finalement, influent sur votre esprit en y faisant planer des odeurs permanentes de tristesse, d’insatisfaction ou de mal-être et peuvent avec le temps se muer  en divers symptômes psychosomatiques et tant de douleurs de dos, digestifs, dépression ou en maladie (le mal à dit).

 

 

Renier vos envies pèse sur votre santé

Ainsi, celui qui à l’origine souhaitait éloigner de lui tout désir un peu fou pour se préserver et ne pas prendre de risque, finit par plonger dans l’inconfort et le développement d’un mal-être pouvant déteindre sur sa santé. Une ironie cruelle mais naturelle.

Imaginez vos désirs ruisselant dans un cours d’eau. Vous décidez qu’il ne mène nulle part et qu’il doit disparaitre. Vous créez alors une digue. Vous avez l’image en tête ? Que se passe-t-il ? Les désirs débordent, s’ingèrent partout, inondent les alentours etc. Vous souhaitiez faire disparaitre ces courants d’envies et voici soudain que vous en avez jusqu’au coup.

Lorsque trop de rêves et de désirs sont reniés, le corps sature, l’esprit s’embrouille et l’être s’affaisse. La déprime, le Burn-out, la mélancolie, le désespoir, l’apathie, l’envie de rien vous tombent dessus et ne vous lâchent plus. La vie n’a plus de sens et vous vous réfugiez dans un quotidien calibré au détail près. Vos aspirations vous paralysent et l’action vous semble hors de portée. Vous ne vous sentez plus digne, bon à rien, en-dessous de tout. Une insupportable fadeur s’installe partout. Où que vous posiez votre regard, vous ne voyez que des problèmes et votre incapacité à les résoudre. L’extérieur reflète votre état intérieur. Une agressivité pétrie de peurs émerge en vous et charrie des vagues de culpabilités insupportables. « Bon dieu mais c’est pas moi ! Je suis pas comme ça ! » A tel point que vous vous isolez. Vous ne souhaitez pas montrer à ceux que vous aimez cette part de vous devenue si inconfortable.

Comment reprendre confiance en soi

Les clefs que je vais vous donner n’ont pas pour but de vous faire devenir « meilleurs » ni « plus évolués ». C’est là des motivations qui vous éloignent de ce que vous êtes déjà, c’est-à-dire parfaits. Votre réalité dépend de votre point de regard et c’est à cela que nous allons nous attaquer. Les pâquerettes ne changeront pas de couleur autour de vous, vos proches seront toujours les mêmes et votre Aura ne deviendra pas subitement éclatante et lumineuse. C’est votre façon de les percevoir qui se transformera et donc votre attitude toute entière à la vie.

Se déculpabiliser 

Tout d’abord, soyez certain que vous n’êtes ni le premier ni le dernier à vivre cet état. Je ne le décrirais pas aussi exactement si je ne l’avais pas entendu des centaines de fois et surtout vécu. Vous pouvez donc dores et déjà prendre conscience que vous faites partie de la grande famille de l’humanité, votre souffrance n’est pas unique, elle est partagée. Faites un premier pas vers nous. Nous partageons en ce moment même cette même souffrance, nous l’avons connue et sommes prêts à vous épauler. Reprendre confiance en soi c’est aussi commencer à croire en la bienveillance d’autrui.

Vivre l’émotion pleinement

Ecoutez ce que vous dit votre corps. Je ne parle pas ici d’une lointaine intuition mystérieuse et chamanique qui vous demandera 5 heures de méditation, non. Non ! Là, maintenant, que vous inspire votre état ? Ne réfléchissez pas, laissez votre corps s’exprimer, dédiez lui cet instant. Autorisez-vous à extérioriser, soyez humain simplement, faibles et vivants face aux émotions.

Et quoi ? Cela a-t-il tué quelqu’un ? La foudre s’est-elle abattue sur vous ? Ou au contraire, ne vous sentez-vous pas un peu mieux ? Plus en phase avec vous-même ? Essayez chaque jour d’accorder quelques petites minutes à cette libre expression du corps et du mental, ne serait-ce que pour faire circuler l’énergie stagnante. Avec le temps, vous comprendrez que rien n’est plus enviable que de vivre chaque seconde de cette façon.

 

 

Partage avec les gens que tu aimes et qui en ont besoin ! Partage avec les gens que tu aimes et qui en ont besoin !

 

 

Agir, agir, agir.

Le mot peut irriter, surtout si vous vous trouvez dans une phase de paralysie face aux choix et à l’action que vous devez mener. Encore une fois, je ne vous demande pas de produire un effort hors de portée, je sais à quel point des tâches simples peuvent tout à coup paraitre au-dessus de nos forces lorsqu’on se sent mal. Allez-y pas à pas, n’imaginez pas ce qui se passera dans une heure, deux jours ou trois semaines mais soyez attentionné au moment présent en réintégrant par conséquent le présent. Je ne demande pas de gravir l’Everest à quelqu’un qui perd l’équilibre en grimpant sur une chaise. Faites-le à votre mesure, en remportant vos victoires unes à unes. L’important c’est de relancer le moteur, et de reprendre peu à peu confiance en soi. Une peur est dépassée, vous vous sentez fiers, on passe à la suivante, et ainsi de suite.

Déclenchez la première action, lancez-vous dans le premier projet qui vous fait envie, allez-y de manière réfléchie mais les deux pieds dans le plat! Votre corps vous envoie immédiatement les réponses à vos questions et tout le monde est capable de dire ce qui le fait « suer » ou le fait « tripper ». Alors, un choix vous excite ? « Mais bon Dieu c’est terrifiant, je ne saurais jamais gérer ça, c’est au-dessus de mes forces etc.»

Cette réaction vient de votre volonté de voir l’ensemble du tableau, de calculer la distance entre vous et le but comme si entre temps vous alliez vivre en apnée. Cheminer vers ce qui vous fait envie sera en soi une source de bonheur au jour le jour. La voie vers vos envie vous nourrira à tel point que vous en perdrez de vue le but initial. Il y a fort à parier que l’objectif en viendra même à changer. En avançant vous affinerez vos choix de vie. En grandissant vos priorités changeront. En essayant de voir plus loin vous vous sentirez écrasé par le nombre de défis à relever et cela vous découragera. Revenez ici et maintenant et occupez-vous de ce qui se présente dans l’instant.

Se recentrer sur soi et ses désirs

Loin de repousser vos désirs et envies, je vous invite à les cibler. Votre pouvoir créateur n’a pas de limite et nous n’en sommes qu’aux balbutiements en termes de compréhension de la loi de l’attraction. Sans plonger dans les détails, soyez certains que penser et donc accorder de l’énergie à quelque chose, c’est passer commande à l’univers. Ressassez en permanence que vous êtes nuls, incapables et inutiles et le monde autour de vous n’aura d’autre choix que de s’arranger pour respecter votre croyance.

Alors passez commande ! Visualisez l’objet de votre joie et foncez dans cette direction: Passez à l’action!

Personne ne peut créer à votre place et l’attitude de victime est révolue. Prenez les choses en main, bâtissez votre vie sur vos envies et ne laissez aucun élément extérieur vous en détourner. Se plaindre de votre sort ne fera qu’apporter dans votre vie davantage de raisons de vous apitoyer. Brisez ce cercle vicieux, seul c’est possible, accompagné: vous en avez le pouvoir!

Vous voulez quelque chose ? Saisissez-le. La culpabilité, la fausse modestie et autres attitudes défaitistes vous procure un instant la courte joie d’être « la bonne personne » et d’alimenter votre égo. Sur le long terme, elles vous noient sous des faux-désirs vides de sens.

La joie d’être soi nait de la volonté quotidienne de se combler avec les choses que l’on aime, que l’on vit, que l’on crée. Soyez donc votre bienfaiteur et faites germer vos envies!

Cet article vous a plu? Vous a t-il aidé, vous a t-il motivé, fait-il germer en vous une réflexion?  Commentez et partagez et n‘oubliez pas de vous inscrire à la newsletter. Vous recevrez en cadeau mon guide complet gratuitement. Vous y trouverez des exercices qui vous aideront !

Avec passion, et: à votre bonne santé !

 

Partage avec les gens que tu aimes et qui en ont besoin ! Partage avec les gens que tu aimes et qui en ont besoin !

 

 

Vous avez apprécié cet article?
Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez notre EBOOK GRATUITEMENT: 7 exercices clés en main pour vaincre le stress. Faites de vos émotions un ascenseur pour votre évolution!

Au sujet de Michel Brunet

Ostéopathe Exclusif et Thérapeute en énergétique installé dans le Sud-Ouest de la FRANCE, Michel est aussi en seconde intention professionnelle "Auteur, Coach/Consultant/Formateur" en développement personnel. Certifié Somatothérapeute en 1997 et ayant enseigné des Arts énergétiques pendant 15 ans dont le qigong, Michel a toujours considéré l'humain globalement dans ses trois composantes: "psychique, somatique, énergétique". Michel a à cœur de partager avec vous son vécu de plus de 20 ans d'expérience et ses réflexions personnelles afin de vous aider car il est possible pour tous d’élever son potentiel afin de changer, s’améliorer… et gagner du temps : dans toutes les facettes de sa vie on ne tourne plus en rond on avance! "En toute humilité, Je vous livre des clés qui mènent au succès lorsqu’elles sont utilisées avec confiance et persévérance". MB.

Recommandé pour vous

Cet article vous a plu? Commentez! Créons une communauté d'entre-aide ...

Rejoignez GRATUITEMENT notre News Letter: en cadeau notre guide développement personnel "50 pages": exercices concrets, faciles, efficaces pour une évolution personnelle réussie!

A de suite ...

Votre Email ne sera jamais ni vendu ni divulgué! Selon votre navigateur il se peut que la fenêtre ne se ferme pas de suite après votre inscription: regardez votre boîte mail vous devriez cependant avoir reçu un message. Si vous tardez à recevoir notre sollicitation, pensez à regarder vos Spams. Par la suite ... inscrivez-nous dans votre carnet d'adresse. Merci!

Inscription réussie, merci de votre confiance !